Pourquoi faire une séance d’ostéopathie pour un jeune animal ?

Pour commencer, selon l’espèce, la croissance sera plus ou moins rapide. Le cheval finit sa croissance à 8 ans, pour le chien, cela varie entre 10 mois et 24 mois.

Si la croissance se fait trop rapidement, cela va entraîner des anomalies de croissances (boiteries, problèmes articulaires).

Lorsque la mère est gestante, le foetus peut ressentir son stress et, donc, l’impacter lui aussi. La naissance reste un moment traumatique, pour le nouveau-né. Il est expulsé du ventre de sa mère, où il était au chaud. Puis, il doit commencer à respirer et à vivre. Pour certains, ils doivent même se lever, immédiatement après la naissance, ce qui nécessite beaucoup d'efforts et d'énergie.

Chez les veaux, il y a, souvent, un problème de succion, ce qui affecte la prise de nourriture. Surtout, que dans les premières heures qui suivent la naissance, il est important que le nouveau-né boive le colostrum, qui représente sa première immunité. Sans cela, il risque de tomber souvent malade ou mourir.

Il est, également important de faire une séance d’ostéopathie, au niveau émotionnel, après la séparation avec la mère/fraterie et lors de son arrivée de sa nouvelle famille.

Il est intéressant de se questionner, sur la mise au travail des animaux ou de la reproduction, avant que leur croissance soit finie. Quel sera son impact ? Ils rencontreront sûrement des problèmes en grandissant, en développant des dysfonctions (manque de mobilité), voir des pathologies.

Ce qui explique, l’importance d’un suivi ostéopathique !

Pensez à faire voir votre jeune animal pour une séance d’ostéopathie.