top of page

Ma vision de l'animal.

Les animaux sont pour moi des êtres vivants, qui ont des émotions et une âme. Ce n’est pas juste un animal, comme encore beaucoup de personnes pensent, c’est vraiment un être vivant.

Je pense qu’il est juste d’en prendre soin, comme un proche, pour certains il fait même partie de la famille, pour moi, c’est normal.

Ce thème me touche et me sensibilise, je pense que cela est normal, sinon je ne serais pas ostéopathe pour animaux.

Mon rôle est de transmettre et de faire prendre conscience à l’Humain, que les animaux sont sensibles, ils peuvent souffrir et aussi être heureux. Mon rôle ne s’arrête pas seulement aux animaux domestiques, mais aussi pour ceux qu’on dit de rente (animaux de la ferme, les élevages). Prendre conscience que ces animaux, aussi ressentent de la douleur et de l’amour, c’est un être conscient qui a des besoins. Si chaque personne, leur envoyait de l’amour, quand on les voit, je pense que la qualité de notre viande pourrait changer et être meilleures, car ces animaux seront traité avec amour et non avec indifférence.

On le sait déjà et on le voit très bien chez les enfants, que l’attitude et les mots qu’on va avoir peuvent avoir des impacts positifs et/ou négatifs sur l’animal.

Vous allez vous dire, c’est une végétarienne qui pensent comme ça et bien non, je mange aussi de la viande et je mange du fromage. J’essaye d’être sensible et de choisir, quand je peux, d’où vient la viande. On pense souvent que les vaches laitières sont mieux traitées que les vaches à viandes, mais n’oublions pas que pour avoir du lait, le veau qui est né est retiré de sa maman et nourrit avec du lait en poudre. Je pense qu’il y a d’autres façons de faire qui pourrait autant convenir à l’Humain qu’aux animaux.

Cela me tenait à cœur de vous faire passer ce message, c’est peut-être un rêve fou, mais si d’autres personnes on le même rêve, je pense qu’on peut faire changer les choses.

“Tout comme l’Homme, les animaux ressentent le plaisir et la douleur, le bonheur et le malheur.” Charles Darwin


Comments


bottom of page